Alerte Cobra : Fanclub Français : Le forum de la communauté des fans Français Index du Forum



 Bienvenue 
   -- Bienvenue Invité sur le forum du site  http://www.cobra11.free.fr --



-- La communauté des fans Français --  


 
Et une quatrième !
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Alerte Cobra : Fanclub Français : Le forum de la communauté des fans Français Index du Forum » Le coin détente » Fanfics » Fanfics {classique}
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tchern
Producteur
Producteur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 1 228
01/04/1965
Acteur préféré: Pas de préférence
Point(s): 682

MessagePosté le: Jeu 25 Mar 2010, 16:32    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Génial c'est reparti !
Heu......... tu as mangé quoi Anna ?
D'abord Jan , puis la chef qui a risqué sa vie et maintenant Semir ??
Tu ne l'as pas tué j'espère ?? Non ?
La suite ..... vite ............. s'il te plait !!!! Mr. Green



___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___
Sans méchants pas de bons flics !
Revenir en haut
venus95
2000 messages
2000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2009
Messages: 2 327
Localisation: Poitou-Charentes
21/06/1995
Acteur préféré: Christian Oliver
Point(s): 106

MessagePosté le: Ven 26 Mar 2010, 18:03    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

super !!!!!!!!!!!!!!!!! slurp toujours aussi talentueuse a ce que je voie ^^

je veut bien que tu est besoin de te défouler mais si tu pouvais éviter de tuer Semir sa serait sympa Mr. Green sinon c'est trop triste la replique de Aïda Crying or Very sad

vite la suite !!!! ^^


Revenir en haut
Anna
2000 messages
2000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2009
Messages: 2 273
Localisation: Suisse
29/12/1995
Acteur préféré: Charlotte Schwab
Point(s): 607

MessagePosté le: Ven 26 Mar 2010, 20:36    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

Hi hi hi je vais tous les trucider niark niark niark !

Je pars en vacances de ski (hé oui y a des târés qui vont skier encore à Pâques en Suisse, pays des montagnes) donc la suite je l'imagine sur les remonte-pente et je la tactilographie en rentrant vendredi Smile



___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___
"Und was wie ewig schien ist schon Vergangenheit"

www.quelquehistoires.skyrock.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
venus95
2000 messages
2000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2009
Messages: 2 327
Localisation: Poitou-Charentes
21/06/1995
Acteur préféré: Christian Oliver
Point(s): 106

MessagePosté le: Ven 26 Mar 2010, 20:38    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

ok

profite bien de tes vac' alors ^^


Revenir en haut
Anna
2000 messages
2000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2009
Messages: 2 273
Localisation: Suisse
29/12/1995
Acteur préféré: Charlotte Schwab
Point(s): 607

MessagePosté le: Dim 18 Avr 2010, 20:38    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

Me revoilà, un peu en regard je m'en excuse siffle

Voici la suite ^^


**************************************************************************************************************************************************************************************

Le pistolet de l’homme gicla dans la vitre, Semir quand à lui se releva d’un bond et envoya un pin sur le nez de son ennemi qui, dans l’incompréhension la plus totale, perdit connaissance. Semir regarda ensuite autour de lui et aperçut, revolver encore à la main et regardant la scène avec un certain amusement, Tom.

T : C’est pas vrai on peut pas te laisser seul une minute, qu’est-ce qui t’arrive ?!

Un large sourire se dessina sur les lèvres de Semir qui, après quelques secondes de réflexion, déclara :

S : Braquage dans la station-service, tu me donnes un coup de main ?

Les deux ex-coéquipiers entrèrent dans la station-service où deux hommes tiraient sur les collègues de l’autre côté du bâtiment.

T : Je prend celui de droite…

S : Police, jetez vos armes !

Les deux hommes, d’une petite trentaine d’années, se retournèrent et firent mine de tirer sur nos deux amis avant de déposer leurs armes au sol. La caissière, qui avait été prise en otage, était bâillonnée à côté des deux hommes. Elle se mit à hurler comme elle le pouvait et désignant l’un des deux hommes qui avait les mains dans le dos. Tom et Semir le fixèrent, puis virent une petite balle métallique tomber des mains de ce dernier.

T : DEHORS !!!

A toute vitesse, il pris la serveuse dans les bras puis suivit Semir et les cinq personnes sortirent en courrant de la station-service dont les vitres furent pulvérisées par l’explosion de la grenade.
Projetés au sol par l’explosion, les deux braqueurs se virent passer les menottes par les policiers alors que la jeune serveuse fut emmenée à l’hôpital pour des examens. Nos deux ex-coéquipiers quand à eux étaient assis par terre parmi ambulanciers, pompiers et policiers qui grouillaient dans la cour.

T : T’as toujours besoin de moi ?

S : Et toi t’as réfléchis ?

Tom acquiesça.

Dans le bureau, chacun était occupé à ses tâches : Boris et Henri réglaient les amendes posées cette semaine, la Chef était au bureau d’Andréa pour lui donner un dossier et personne ne fit attention à la porte qui s’ouvrit. Mais quand apparut un duo qui semblait tombé aux oubliettes depuis bientôt deux ans, chacun se leva, ébahi par la visite imprévue.
Tom et Semir étaient réunis dans le bureau de la Chef, qui donna une arme ainsi qu’une carte de service à Tom.

T : On est bien d’accord : dès que cette affaire est bouclée, vous me licenciez.

La Chef lui fit oui de la tête, un large sourire aux lèvres.

E : Je me fait un plaisir de vous avoir dans l’équipe le temps d’une enquête !

Tom lui rendit son sourire et les deux prirent congé de leur supérieure. Ils se dirigèrent vers le bureau d’Andréa et la mirent au courant de la situation puis, quand la conversation toucha à sa fin, Andréa lança à Semir :

A : Il est 9h58…

Semir regarda sa montre, fonçant les sourcils.

A : Et à 10h, le directeur des ressources humaines de l’hôpital…

Elle ne finit pas sa phrase que Semir, prenant Tom par le bras, sprinta vers sa voiture :

S : Merci ma chérie !

Andréa leva les yeux au ciel en regardant partir le duo de choc.

A : Quelle organisation !

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Dans un bureau du dernier étage de l’hôpital, Tom et Semir étaient assis en face du DRH, un homme d’une cinquantaine d’années qui leur expliquait le pourquoi du comment du poison :

DRH : La substance injectée est un poison à effet rapide…

T : Où peut-on s’en procurer ?

DRH : Avec les connaissances et le matériel nécessaire, on peut en fabriquer sois-même…

S : Rache sait à peine lire, jamais il ne saurait fabriquer un poison !

DRH : Il y a également des sites internet illégaux qui vendent le poison déjà prêt avec en prime l’antidote…

Après un court silence, l’homme soupira :

DRH : C’est tout ce que l’hôpital peut vous dire…

Nos deux amis le remercièrent et ressortirent du bâtiment, Tom suivant Semir qui semblait avoir une idée précise en tête. Ils entrèrent dans la voiture et Semir démarra :

T : On va où ?

S : à la Entführerstrasse, à l’appart de Rache pour récupérer son ordi et fouiller toutes les adresses internet.

T : T’as pas perdu la main !

S : Toi non-plus…



___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___
"Und was wie ewig schien ist schon Vergangenheit"

www.quelquehistoires.skyrock.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Tchern
Producteur
Producteur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 1 228
01/04/1965
Acteur préféré: Pas de préférence
Point(s): 682

MessagePosté le: Mar 20 Avr 2010, 07:55    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

Ouf !Semir est sain et sauf !
Maintenant j'espère qu'ils vont trouver l'anti-poison au plus vite !
Euh........la suite s'il te plait ! Mr. Green



___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___
Sans méchants pas de bons flics !
Revenir en haut
venus95
2000 messages
2000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2009
Messages: 2 327
Localisation: Poitou-Charentes
21/06/1995
Acteur préféré: Christian Oliver
Point(s): 106

MessagePosté le: Sam 24 Avr 2010, 20:25    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

super toujours aussi bien je suis impatiente de savoir la suite Very Happy bravo a toi Anna Mr. Green


Revenir en haut
Anna
2000 messages
2000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2009
Messages: 2 273
Localisation: Suisse
29/12/1995
Acteur préféré: Charlotte Schwab
Point(s): 607

MessagePosté le: Sam 24 Avr 2010, 21:54    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

Suite, sans retard pour une fois ^^

***************************************************************************************************************************************************************************************

Les deux arrièrent au KTU et se dirigèrent vers Armand qui expertisait une voiture.

A : Ah salut Semir… je… je suis vraiment désolé pour Jan.

Le regard de Semir s’assombrit. Dans le feu de l’action, il avait presque oublié la mort de son partenaire. Sa tristesse était telle qu’il fut incapable de parler de l’accident, il se contenta d’acquiescer.

S : Je te présente Tom, c’est un vieil ami à moi qui me donne un coup de main pour l’enquête.

Les deux se serrèrent la main et, bien qu’il ne le connaissait pas, Tom sentit tout de suite un brin de sympathie pour le jeun technicien.

A : Pour l’ordinateur que vous m’avez déposé avant d’aller manger, je ne sais vraiment pas comment j’ai fait pour en retirer quelque chose ! Dit-il en sortant de son bureau un ordinateur portable dont l’écran était perforé par trois impacts de balles.

A : En fait j’ai…

S : Stop !

Tom regarda son partenaire, surpris :

S : Juste le résultat t’es gentil.

A : La seule et unique adresse internet qu’il ait utilisée est hébergée par un serveur islandais.

T&S : Islandais ?!!

A : Oui mais le problème est que pour remonter à votre vendeur de poison il faudrait éplucher les dizaine de milliers de d’adresses IP qui on créé un site de vente sur ce serveur… L’ordinateur a fait le tris et sur toutes les adresses seulement 28 sont basées dans la Nordrhein et seule une d’entre elle a fait une livraison il y a moins d’un mois.

S : Et tu l’a identifiées ?

A : J’ai seulement le signal… c’est à Düsseldorf, Vergifterstrasse au numéro 12.

S : Merci Armand !

T : Chapeau, je suis bluffé…

Armand eu un sourire satisfait et regarda partir les deux amis qui rejoignirent leur voitures et démarrèrent sur les chapeaux de roues.

Dans la voiture, Tom tenait la radio :

A : Je l’ai, c’est un Walter Piessmann. Né en 1972, il étudie la chimie à l’école de chimie à Munich avant d’être renvoyé pour avoir essayé d’empoisonner son prof de sciences. S’en suit une impressionnante série de tentative d’empoisonnements jusqu’à ce qu’il prenne perpette en 1995 à la prison de Hürt pour homicide par empoisonnement. Il a été libéré il y a deux ans pour bonne conduite. Depuis, plus un signe de vie !

S : Attends t’as bien dit la prison de Hürt ?

A : Oui pourquoi ?

S : Vérifies tous ses partenaires de cellule, et tous les prisonniers avec qui il aurait eu des contacts… si ça ce trouve Rache en fait partie, il était à la prison de Hürt lui aussi, et les dates correspondent !

A : Tu m’a mis la puce à l’oreille… y avait une policière qui était à l’époque aux stups qui s’est occupée de l’affaire. Je sais que Piessmann était à deux doigts d’être innocenté mais elle s’est battue jusqu’au bout et lui a fait coller perpette… sans elle il aurait pas été condamné.

S : Le nom de cette policière, qu’on en finisse !

A : Classé top secret aux stups… tout ce que je sais, c’est qu’elle a été mutée quelques mois plus tard dans un autre service, pour assurer sa sécurité puisque Piessmann avait juré vengeance le jour du procès.

S : On pense à la même chose ?

A : Et oui, Piessmann a été condamné en novembre 95, et qui arrivait à la brigade autoroutière en mars 96 ?

T : Toi et la Chef.

A : Je vais faire une demande à l’instruction générale pour débloquer ce top secret… mais l’autorisation peut mettre des semaines à arriver.

S : Y a un autre moyen d’en avoir le cœur net…

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Dans le bureau de la Chef, Andréa était assise en face de sa supérieur.

E : Oui vous avez vu juste. Ce fou-furieux m’a juré vengeance et l’affaire a été classée top secret… j’ai été mutée, en vérité c’est moi qui ai fait le demande car je ne me plaisait vraiment plus aux stups. J’avais complètement oublié cette affaire quand j’ai appris la libération de Piessmann il y a deux ans. J’ai été sur mes gardes durant quelques mois et j’ai pensé que c’était derrière !

A : Pourtant on a la preuve que Rache et Piessmann ont partagé la même cellule pendant plus de six mois.

La Chef s’enfonça le visage dans les mains et soupira longuement.

A : Tom et Semir sont en route… ils vont coincer ce malade.



___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___
"Und was wie ewig schien ist schon Vergangenheit"

www.quelquehistoires.skyrock.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Tchern
Producteur
Producteur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 1 228
01/04/1965
Acteur préféré: Pas de préférence
Point(s): 682

MessagePosté le: Dim 25 Avr 2010, 09:37    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

J'espère bien qu'ils vont coincer ce malade ..... enfin j'espère !!! Wink
La suite please !!!!!!
siffle



___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___
Sans méchants pas de bons flics !
Revenir en haut
Alkhobra
1500 messages !
1500 messages !

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2009
Messages: 1 531
Localisation: Provence-Alpes-Côte d'Azur
26/03/1988
Acteur préféré: René Steinke
Point(s): 185

MessagePosté le: Mar 27 Avr 2010, 13:39    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

Entre deux passages trèèès espacés... *Ne tirez pas j'ai rien fait ! xD*
C'est toujours un plaisir de lire tes écrits
J'ai hâte de savoir la suite !  



___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___
Revenir en haut
Anna
2000 messages
2000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2009
Messages: 2 273
Localisation: Suisse
29/12/1995
Acteur préféré: Charlotte Schwab
Point(s): 607

MessagePosté le: Mar 27 Avr 2010, 16:14    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

Je croyais t'avoir perdue en route... ça me fait très plaisir =D
Merci de me lire comme dans l'bon vieux temps Mort de Rire



___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___
"Und was wie ewig schien ist schon Vergangenheit"

www.quelquehistoires.skyrock.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Anna
2000 messages
2000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2009
Messages: 2 273
Localisation: Suisse
29/12/1995
Acteur préféré: Charlotte Schwab
Point(s): 607

MessagePosté le: Dim 2 Mai 2010, 17:24    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

Un, deux, trois... SURPRISE !!!

Vous y croyez ou non, je viens de taper le point final de ma fic !

Bonne lecture ^^


**************************************************************************************************************************************************************************************

Les deux ex-coéquipiers arrivèrent, en pleine campagne, devant une grande ferme dont tous les volets étaient fermés. Ils frappèrent à la porte et, entendant un bruit de porte à l’intérieur de la maison, enfoncèrent la vieille porte de bois qui ne fit pas long feu.
Dans la ferme, ils virent un homme prendre la fuite par une porte à l’arrière.

S : Bouge pas police !

L’homme referma derrière lui la porte qui essuya un tir de Semir. Tom regarda son partenaire, l’air surpris :

S : Celui-là il va pas me filer entre les doigts ça je te la garantis !

Semir partit en courant par le porte de derrière alors que Tom, lui, alla chercher la voiture garée dans la cour. Arme à la main et après avoir descendu l’escalier qui avait servit d’échappatoire à l’homme, Semir arriva dans un garage au milieu duquel se trouvait un 4x4 rouge pétant. Notre héros s’en approcha de quelques pas puis soudain le véhicule envoya les gaz et démarra sur les chapeaux de roues. Pris de cours, Semir lui couru après et s’agrippa à l’arrière du 4x4 qui prenait de la vitesse alors que Tom lui avait engagé la poursuite à bord de la voiture de Semir. La poursuite dura quelques secondes avant que le regard de Tom ne se fixe sur la radio. Il s’en empara, ferma les yeux et lança le message :

T : Cobra 11 à Central. Nous sommes à la poursuite d’un 4x4 rouge immatriculé D 1652 875 ayant pris la fuite dans la campagne de Düsseldorf près de la Vergifterstrasse. Demandons renforts terminé.

Satisfait, il regarda son partenaire qui avait réussi à se hisser dans le coffre de la voiture en fuite. Il accéléra et arriva à son niveau et remarqua à son grand effroi que la champs que les deux véhicules traversaient depuis quelques minutes était entravé par un route de campagne, formant un petit fossé entre deux champs.

T : Oh oh oh Semir fait gaffe ! S’égosilla-t-il à hurler

Semir leva la tête et esquiva de près une des balles que le fuyard tirait. Il se contenta de s’agripper au coffre de la voiture alors qu’un tas de terre servit de tremplin aux deux véhicules qui se retrouvèrent dans les airs à surplomber la route. Les tirs en rafale du fuyard persistèrent même en plein vol et, une fois arrivé sur la terre ferme, Tom aperçut un hangar qui, bordé par une forêt de conifères, formait comme un cul-de-sac pour les deux véhicules. Semir, s’étant aussi rendu compte de la situation, hurla à son adversaire :

S : Piessmann, arrête-toi t’as aucune chance !

P : Jamais je me rendrais, plus-tôt crever que de retourner en tôle !

T : Semir il va foncer dans le hangar ! Hurla-t-il en voyant que la voiture ne s’arrêtait pas.

Se rendant à l’évidence, Semir cria à son tour :

S : Mets-toi derrière, je vais sauter !

Tom s’exécuta et, alors que la voiture n’était qu’à une dizaine de mètres du hangar, Semir sauta du coffre de la voiture du fuyard au capot de celle de Tom, ou plus-tôt au capot de la sienne. Ton freina à fond et le 4x4 fonça dans le hangar dont les fenêtres furent pulvérisées pas l’explosion. Les deux héros sortirent de leur véhicule, encore un peu secoué, et regardèrent la fumée noire qui s’échappait du toit de ce qu’il restait du hangar. Semir s’empara de la radio et appela les pompiers ainsi que les collègues.

S : Je t’avais dit qu’il allait pas me filer entre les mains !

T : Quel travail d’équipe…

Un silence se fit entre les deux amis qui pensaient à la même chose, un silence qui fut brisé par le bruit des sirènes de police qui arrivaient en renfort.

La cour dans la quelle grouillaient policiers et pompiers était éclairée par un coucher de soleil de ce mois de janvier. Nos deux amis étaient assis sur le capot d’une voiture venue en renfort et fixaient le lointain de la forêt sous la coucher de soleil.

S : on a été bons…

T : Presque autant qu’autre fois.

S : Tu va faire quoi ?

T : J’en sais rien… où le vent ira.

S : Je sais pas encore non-plus… je vais profiter de mes 120 jours de congé.

Tom tourna la tête et fixa avec interrogation son partenaire qui ne détourna pas le regard du lointain.

S : Y a un moment où il faut savoir s’arrêter.

Tom acquiesça, et fixa à nouveau le lointain.

S : Allé collègue… dit-il en se levant du capot de la voiture. J’ai un rapport à rédiger.

Tom se leva également et lui répondit :

T : prends soin de toi.

Les deux se prirent dans les bras l’un de l’autre, puis Semir partit récupérer sa voiture à l’arrière de la cour alors que Tom lui s’en alla de l’autre côté où son taxi était arrivé. Semir se retourna en premier et jeta un dernier regard à son ami qui ne se retourna que lorsque Semir ne le regardait plus.

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

La lumière de ce coucher de soleil embrasait le cimetière où étaient regroupés tous les membres de la brigade. Une bonne partie des collègues avaient les larmes aux yeux à l’écoute du triste discours auquel se livrait le pasteur. Sur la crois de bois sur laquelle se reflétait un rayon de soleil, on lisait « Jan Richter ». Une immense gerbe de fleurs était déposée sur un tas de terre avec un ruban marqué « Für immer und ewig ». Chacun reçut une rose, ce fut Andréa qui, d’un geste court, lança la sienne en premier puis essuya les larmes qui ruisselaient sur ces joues… Semir quant à lui mis du temps avant de se résoudre à lâcher la rose qui signifiait le deuil. Il avait, comme bien d’autre, les larmes aux yeux. Le coupable avait été arrêté, allait être jugé… il n’y avait plus de raison d’être en colère : il fallait juste accepter et faire le deuil. Ça allait mettre encore de temps, sans doutes beaucoup de temps.

Puis, la cérémonie étant terminée, tous repartirent vers leur voitures, la tête basse et le cœur saignant…

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Le lendemain matin, Semir avait rédigé sa lettre de démission qui n’attendait plus que d’être signée. Il faisait s’ouvrir et se fermer son stylo en plusieurs clics sur son bureau, il hésitait.
Il ouvrit son tiroir et en sortit un photo de toute la brigade, qui avait été prise juste avant la démission de Tom il y a deux ans. Voulait-il vraiment démissionner ou non ? Il revit en flash-back Jan son meilleur ami mettre sa vie en péril pour l’aider à revenir à couvert. Il le revit s’éteindre dans ses bras. Puis il revit la fois où le médecin-légiste lui avait affirmé par téléphone que Surs n’était pas mort. Il revit comment il s’était rué sur le téléphone pour prévenir son partenaire… et il revit comment il était arrivé trop tard, et comme il avait vu Tom, effondré à côté de la carcasse de sa voiture en feu dans laquelle avait péri Héléna.
Il revit ensuite Majorque, dix ans plus-tôt, André qui sautait de l’hélico, lui qui ne pouvait pas l’en empêcher, le saut, puis la bataille, puis le harpon, puis le plongeon…
Et il signa la lettre.

Il redressa lentement la tête et son regard fut attiré par un ombre familière dernière le store. Il se faisait des idées : tout cela était bel et bien terminé !
Poussé par le doute, notre ami quitta quand-même son bureau et sortit du commissariat pour en avoir le cœur net. Il n’y avait personne. Il rentra dans le bureau et s’arrêta net à la vue de tous ses collègues regroupés en un clan. Un silence se fit, tous le regardaient :

S : Quoi ?

Tous s’écartèrent, laissant apparaître Tom. Il alla au près de Semir qui ne put s’empêcher de sourire :

S : qu’est-ce que tu fais là ?

T : J’avais le mal du pays, je suis rentré à la maison.

Les deux se regardèrent quelques secondes, puis tombèrent dans les bras l’un de l’autre et tous les membres de la brigade dansèrent autour du duo à nouveau réuni.


***ENDE***




Bon je vais pas faire un discours de remerciement qui dure des heures... Laughing

Juste merci à venus95 qui m'a lancée dans cette écriture et à qui, je vous le reppelle, est dédiée cette fic.

Merci à tous ceux qui m'ont lue, en particulié Tchern, Alkhobra et venus95


Et dites-moi de que vous pensez de cette fic, soyez francs, je vais pas me fâcher du moment que c'est justifié



___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___
"Und was wie ewig schien ist schon Vergangenheit"

www.quelquehistoires.skyrock.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
venus95
2000 messages
2000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2009
Messages: 2 327
Localisation: Poitou-Charentes
21/06/1995
Acteur préféré: Christian Oliver
Point(s): 106

MessagePosté le: Dim 2 Mai 2010, 18:18    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

super merci pour cette fic elle est génial^^ Smile

malgrés le fait qu'il soit triste je préfére sa comme départ pour Jan plutot que l'original.

autrement ce que je pense de ta fic...ba je vais me répéter mais je l'adore tu écrit vraiment bien ^^

donc voila et mille merci pour la fic


Revenir en haut
Tchern
Producteur
Producteur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 1 228
01/04/1965
Acteur préféré: Pas de préférence
Point(s): 682

MessagePosté le: Lun 3 Mai 2010, 09:09    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

Tout à fait d'accord avec Venus !!
Sauf pour Jan....... Ok il est mort en héros mais tu aurais pu être plus gentille avec lui !! Mr. Green

Il me tarde de te lire dans une cinquième fiction !




___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___
Sans méchants pas de bons flics !
Revenir en haut
Anna
2000 messages
2000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2009
Messages: 2 273
Localisation: Suisse
29/12/1995
Acteur préféré: Charlotte Schwab
Point(s): 607

MessagePosté le: Lun 3 Mai 2010, 15:51    Sujet du message: Et une quatrième ! Répondre en citant

Lol la cinquième c'est pas pour tout de suite ^^ Peut-être pendant les vacances d'été.

En ce qui conserne la mort de Jan... Je suis un vraie sadique je sais Mr. Green Enfin bon ça aurait pu être bien pire Twisted Evil

Merci aux deux pour les fleurs



___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___
"Und was wie ewig schien ist schon Vergangenheit"

www.quelquehistoires.skyrock.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:11    Sujet du message: Et une quatrième !



Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Alerte Cobra : Fanclub Français : Le forum de la communauté des fans Français Index du Forum » Le coin détente » Fanfics » Fanfics {classique} Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001- 2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Styles Database
Traduction par : phpBB-fr.com