Alerte Cobra : Fanclub Français : Le forum de la communauté des fans Français Index du Forum



 Bienvenue 
   -- Bienvenue Invité sur le forum du site  http://www.cobra11.free.fr --



-- La communauté des fans Français --  


 
Vacances
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Alerte Cobra : Fanclub Français : Le forum de la communauté des fans Français Index du Forum » Le coin détente » Fanfics
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
yoyo
10 000 messages
10 000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2008
Messages: 24 654
Localisation: Lorraine
08/01/1992
Acteur préféré: Erdogan Atalay
Point(s): 2 318

MessagePosté le: Sam 29 Mar 2008, 00:02    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
voilà la 3e!!! je la coupe en plusieurs fois pour laisser tout son suspens!!

Après avoir contrecarré le trafic de drogue de König, Semir décide de partir avec Andréa en vacances en Suisse. Plus précisément à Schweiz.

_Semir: salut tout le monde!

_Boris: vous partez combien de temps?

_Andréa: oh, une semaine ou deux, ça dépendra de Semir

_Angealbert: prenez autant de vacances que vous voulez, vous les méritez grandement, mais revenez quand même assez vite, on aura besoin de vous ici!

_Semir: je verrai...

_Angealbert: Semir, vous êtes le meilleur... on tous besoin de vous ici!

_Semir: j'en ai marre de perdre mes partenaires.

_Angealbert: Andréa, je compte sur vous pour le raisonner!

_Andréa: oui, bien sur, je vais le faire. Aller, au revoir tout monde!

Ils partent, Semir, au volant de sa voiture de service (en a t il une autre ?^^), et Andréa, avec leur enfant sur ses genoux.
Il arrivent en
Suisse au bout de  6 heures. Schweiz est annoncé bientôt. Ils arrivent là bas sans trop de problème. S'installent dans leur hôtel.

_Semir: Andréa, regarde, on a une super vue d'ici!

_Andréa: oui, c'est vrai...es tu sur de....non rien

Andréa essayait de faire changer Semir d'avis. Mais elle se dit qu'il est encore tôt. Après tout, les vacances ne font que commencer!
Andréa branche la télévision. Ils parlent d'1 vol de voitures, qui dure depuis déjà 2 mois.

_animateur TV: cela fait déjà 2 mois que ces vols ont commencés. Ce ne sont que des voitures de marques Allemandes et Françaises qui sont volées. D'ailleurs, elles n'ont pas énormément de valeur, ils ne se focalisent pas sur les belles et cher voitures....

_Andréa: tu te rend compte, ils mettent 2 mois pour enquêter, et ils y sont encore. Alors que toi, tu as démenti un trafic de drogue à toi tout seul!

_Semir: oui, ben disons qu'ils ne sont pas aussi suicidaire que moi!

_Andréa: ou qu'ils n'ont pas beaucoup d'expérience!

_Semir: Andréa, je sais que tu fais ça pour que je revienne dans la police, mais je pense pas revenir.

Andréa ne sait plus quoi faire

3 jours passent. Semir et Andréa se rendent au marché. Ils achètent des fruits, des épices.

_Semir: laisse moi tout porter mon amour

_Andréa: merci, il nous reste encore beaucoup de fruits à acheter

_Semir: tu sais ce que je vais faire? je vais tout mettre dans la voiture, et je reviens.

_Andréa: d'accord

_Semir: au fait, y a pas un sac dedans?

_Andréa: nous, je crois pas, regarde quand même!

Semir se rend près de sa voiture, et voit et voit 3 hommes, tentant de forcer la serrure. Semir s'approche d'eux doucement, et en attrape un. Il l'envoie au sol, les 2 autres essaient de s'interposer, mais Semir, étant en vacances, va devoir s'en occuper, et ça le met en rage. Au final, les 3 jeunes prennent peur et montent à bord de leur voiture.

_Semir: ça ne va pas se passer comme ça!

Il monte dans sa voiture, et se met à leur  poursuite. Les rues sont étroites, Semir oit faire extrêmement attention. La voiture des 3 voleurs accélère, et sème celle de Semir, mais pas pour longtemps, car il revient. Mais une porte de garage s'ouvre et laisse passer la voiture des 3 voleurs, Semir se met a accélérer, mais par terre, des pointes commencent à sortir du sol, et crèvent les pneus de la voiture de Semir. D'autres personnes arrivent, et assomment Semir. A son réveille, il entend une voix qu'il pense avoir déjà entendue quelque part, et lui est même assez familière, mais qu'il n'avais pas entendue depuis longtemps. Très longtemps même. La personne qui a cette voix s'approche de Semir. Celui ci est encore trop dans les vapes pour distinguer la personne en question. Mais il revient tout doucement à lui, pendant que l'autre lui dit:

_???: salut! comment ça va? on a essayer d'attraper les voleurs de sa voiture à ce que je vois!

_Semir: qui...qui êtes vous?

_???: je suis le chef des voleurs de voitures de Schweiz et de ces environs.

_Semir: et mer**, dire que j'étais en vacances...

Petit à petit, il regagne sa vue, et aperçoit très nettement le dos de la personne en question. Celui ci lui avait tourné le dos, et lui dit:

_???: et bien, ce n'est plus vacances!

Il se retourne et lance un regard étrange à Semir. Semir, lui, n'en revient pas, il reconnaît la personne, mais est extrêmement surpris....

 
_Semir: mais tu étais...Comment ça se fait?

_???: de qui tu parles?

_Semir: comment es tu fait pour survivre? je t'ai cherché pendant des heures?

_???: mais de quoi tu parles?

_Semir: tu ne t'en souviens pas?

_???: mon vieux, je crois que tu te goure!

_Semir: mais, enfin...oui, je me trompe sûrement...Tu ne peux pas être lui...

_???: mais être qui?

_Semir: un ancien coéquipier que je croyais être mort... je dois me tromper...il doit être mort...

L'homme s'en va, laissant un Semir triste.

_Semir: attend! donne moi ton nom!

Il ne prête pas attention, et s'en va.

Andréa attendait Semir depuis maintenant 2 heures. Elle va voir, là où il avait garé sa voiture ce qu'il faisait. A la place de la voiture de Semir, il y en avait une autre. Quelques gouttes de sang par terre. Elle trouve également un pied de biche. Elle se dit que Semir à du se faire enlever, suite à un combat. Elle prévient les policiers.
A leur arrivée, ils se demandent si Semir n'a pas eu a faire aux voleurs de voitures. Bientot, la nuit tombe sur la paisible ville de Schweiz. Dans la cave où était séquestré Semir, la porte s'ouvre. C'était l'homme que Semir prenait pour quelqu'1 d'autre.
il s'approche de lui, et le réveille.

_???: hé! réveille toi! je t'apporte à manger et à boire

_Semir: hein? ah...merci.

Il s'assied et le regarde manger.

_Semir: quoi? qu'est ce qui se passe?

_???: j'ai l'impression de te connaître aussi. Mais je ne sais pas d'où... et ça remonte à loin, il me semble...

_Semir: comment t'appelles tu?

_???: je... je m'appelle...

Un autre homme arrive et dit:

_homme: hé Hecker? qu'est ce que tu fiche? tu pactise avec le prisonnier?

_???(Hecker): mais no, mais faut bien qu'il survive. Je ne veux pas qu'il y ai des morts, on ne fait que des vols de voitures, je te le rappelle!

_homme: ok. Evite d'en faire ton ami, on devra s'en séparer je te le rappel. Bon, le boss veut te parler!

_Hecker: me voilà!

_Semir: hé! t'avais pas dit que t'étais leur chef?

Hecker s'en va s'en prêter attention à Semir...

 
Pendant ce temps, au commissariat de Schweiz:

_Andréa: écoutez moi, mon mari s'est peut être fait enlevé! vous allez faire quelque chose quand même?

_chef Kleber: oui, je comprends, mais je vous rappelle que nous ne savons pas vraiment si il a été vraiment enlevé ou pas! nous devons attendre les 48 heures officielles!

_Andréa: mais, et la voiture, et le sang, et le pied de biche?

_Kleber: nous ne savons pas si c'est lié à la même affaire!

_Andréa: mais vous ne savez rien!

_Kleber: je comprends que vous soyez énervées, mais restez polie s'il vous plait

_Andréa: je ne resterai pas polie! mon mari est peut être entrain de se faire tuer à l'heure qu'il est, ou peut déjà mort! nous avons une fille mer**!!! vous voulez qu'elle grandisse sans avoir connu son fils?

_Kléber: écoutez, je vais faire tout mon possible.

_Andréa: il y a intérêt! il est policier à Cologne, et il n'aurait jamais hésité à sauver quelqu'un, même s'il était enlevé et qu'il y avait une loi de 48 heures je ne sais pas quoi!

Kléber ne voit pas Andréa d'un très bon œil.

Au même moment, dans la cave du bâtiment

_Hecker: resalut!

_Semir: salut... pourquoi ne m'as tu pas tué?

_Hecker: par ce que comme je l'ai dit, je ne tue personne.

_Semir: ha oui, et pourquoi reviens tu aussi fréquemment? on dirait qu'il y a quelque chose que tu veux me dire...

_Hecker: ... oui... vous avez dit me connaître. Moi même je ne sais pas qui je suis...

_Semir: comment vous appelez vous?

_Hecker: je suis...Christopher Stein...

_Semir: en êtes vous sur?

_Stein: à vrai dire ... non. Je suis un policier infiltré dans ce groupe de vols. Mais qui êtes vous?

_Semir: je suis Semir Gerkhan, police de la route Cologne.

_Stein: ah bon? vous êtes flic aussi?

_Semir: oui. Mais racontez moi votre histoire. Vous dites ne pas savoir vraiment qui vous êtes...

_Stein: oui... eh bien puisque vous insistez... je vous préviens, mon histoire n'est pas facile à écouter. tout remonte à environ 10 ans. Un pêcheur m'a retrouvé dans la mer, au large de l'île de Majorque. A parement, j'ai été retrouvé avec un harpon dans le ventre, et conduit à l'hôpital. A ce qui parait, j'ai eu une chance miraculeuse de m'en sortir...


Revenir en haut
MSN
gédéononline
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 29 Mar 2008, 00:04    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

super !! yoyo !! vivement la suite


Revenir en haut
yoyo
10 000 messages
10 000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2008
Messages: 24 654
Localisation: Lorraine
08/01/1992
Acteur préféré: Erdogan Atalay
Point(s): 2 318

MessagePosté le: Sam 29 Mar 2008, 00:06    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

t'as déjà tout lu?! t'es rapide!!!!


Revenir en haut
MSN
gédéononline
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 29 Mar 2008, 00:08    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

non !!! je survole le texte, je met une apréciation !! puis après quand tu as posté la fan fic en entier, je lis tout bien !


Revenir en haut
yoyo
10 000 messages
10 000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2008
Messages: 24 654
Localisation: Lorraine
08/01/1992
Acteur préféré: Erdogan Atalay
Point(s): 2 318

MessagePosté le: Sam 29 Mar 2008, 00:08    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

a ok! je me disais qu'en 1minute 30, ce serait un peut dure oui ^^


Revenir en haut
MSN
gédéononline
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 29 Mar 2008, 00:10    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

oui !!!! quand je survole, je lis vite et je regarde les actions principaux et la, je juge un peu !!

c'est sur en 1mn30 !!


Revenir en haut
sparte
6000 messages
6000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 6 545
Localisation: Bretagne
11/06/1995
Acteur préféré: Erdogan Atalay
Point(s): 1 450

MessagePosté le: Sam 29 Mar 2008, 11:45    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

super yoyo envoi la suite


Revenir en haut
gédéononline
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 29 Mar 2008, 13:29    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

ouais !!


Revenir en haut
sparte
6000 messages
6000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 6 545
Localisation: Bretagne
11/06/1995
Acteur préféré: Erdogan Atalay
Point(s): 1 450

MessagePosté le: Mar 1 Avr 2008, 17:33    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

pourquoi la suite n'arrive pas ?


Revenir en haut
jtm--e
10 000 messages
10 000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2007
Messages: 45 149
Localisation: Rhône-Alpes
Féminin 06/01/1991
Acteur préféré: Erdogan Atalay
Point(s): 1 813

MessagePosté le: Mar 1 Avr 2008, 17:45    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

Yoyo est partie 3 jours !! Wink donc vous pourrez pas avoir la suite avant demain soir voir je pense jeudi !



___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___ ___
Faut que ca bouge ! 17 mai, 16 et 17 juillet, 31 décembre 2012, 31 janvier, 25 février, 27 février 2013 = J.F. Faut que ca bouge !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
gédéononline
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 1 Avr 2008, 18:19    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

et oui !! il reviens demain soir ! vou sl'aurez jeudi!!


Revenir en haut
yoyo
10 000 messages
10 000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2008
Messages: 24 654
Localisation: Lorraine
08/01/1992
Acteur préféré: Erdogan Atalay
Point(s): 2 318

MessagePosté le: Jeu 10 Avr 2008, 13:36    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

désolé, je me rend compte que j'ai oublié de mettre la suite!  Embarassed :roll:

A ces mots, Semir n'en revenait pas! il était au bord des larmes:

_Semir: ton vrai nom est André Fux! tu étais mon, anciens coéquipier!

_André: comment? alors ça explique tout!

_Semir (oui souriant): oui, j'en reviens pas!

L'homme revient:

_Homme: mais bordel, mais qu'est ce que tu fous tout le temps avec lui, Hecker?

_André: je...

_Homme: ho! mais il chiale!  tu l'a tapé?

_André: écoute moi bien, que je sache, de 1 , je suis ton supérieur, de 2 je ne m'appelle pas Hecker, et de 3 prends ça!

André lui décroche un coup de poing et envoie valser l'homme.

_Semir: je vois que t'as pas perdu la main!

_André: oui, quand je me suis réveillé, j'ai trouvé que j'avais pas mal de force dans les mains!

Il le libère et tente une escapade.

_Semir: y a pas des armes dans le coin?

_André: oui, mais vaut mieux s'en fuir qu'autre chose!

_Semir: ok, mais c'est par où la sortie? il se trouve que j'avais les yeux bandés

_André: regarde, c'est par là!

Ils sortent et prennent la voiture d'infiltration d'André. ils parviennent à s'enfuir et arrivent au commissariat...

 
Semir court vers le commissariat, et André est derrière lui.

_Kléber: mais, Hecker, que faites vous ici? avez vous été suivit?

Andréa était derrière lui, et voit Semir, elle pousse un cris et court vers lui

_Andréa: tu m'a tellement manqué!

_Semir: toi aussi mon amour. Merci de t'être inquiétée pour moi!

_Andréa: mais qu'est ce qui t'es arrivé?

_Semir: c'était une longue histoire

Il se retourne, et laisse à Andréa la vue d'André.

_Andréa: André?! mais ...

André ne se souvient de personne, c'est pour cela que personne ,n'aura eu droit a des belles retrouvailles. Après explications, au poste, de ce qu'il c'était passé avec Semir, André raconte son histoire:

_André: un pêcheur m'a attrapé dans son filet. Lorsqu'il m'a vu, avec ce harpon dans le ventre, il a tout de suite appelé les secours. Ils m'ont dit que j'avais eu de la chance de m'en sortir. Moi de mon côté, je ne me souvient de rien. Le docteur me dit que ça devait être du à un choc traumatique, du à ma blessure, et par ce que je suis resté longtemps sous l'eau. Au final, j'ai tout oublié. J'ai vécu 3 ans à Valence, chez des gens qui ont été très aimables avec moi. Ils se sont rendu compte, et moi avec, que j'avais des sens de la déduction plus élevés que la norme. Comme si j'avais été policier toute ma vie. C'est ce que je suis devenu. 2 ans dans la police de Valence. Mais comme j'avais tout de même du mal en espagnol. C'est pour ça que j'ai demandé une mutation dans un coin pas trop loin de Valence, et qui serait Germanophone. Donc j'ai été transféré dans la police  de Schweiz. J'ai été intégré a ce groupe...


Au même moment, les "hommes" de "Hecker" se rendent comptent qu'il n'est plus là, et que Semir n'y était plus.

_homme1: mer**, où sont ils?

_homme2: je ne sais pas...peut être l'a t il achevé dans les bois, à la sortie de la ville.

_homme1: je sais pas...j'espère qu'il ne s'est rien passé...

_homme3: comme Hecker n'est plus là, et que notre chef est très occupé à régler ses petites affaire, je décide de prendre sa place. Je suis votre chef maintenant.

_homme2: t'es c** ou quoi, si ça trouve, Hecker était un flic! si ça trouve c'est Kléber qui nous l'a envoyé! et il risque de tout leur raconter!

_homme1: je ne pense pas...

_homme2: regarde bien! il a toujours voulu épargner les gars qu'on choppait!

_homme3: peut être qu'il ne voulait, comme il le disait, ne garder que les voitures, et laisser les gens en vie!

_homme1: oui, mais les gars ont tous vus nos visages! ils auraient dû tous être butés!

_homme2: on verra bien ce qui va se passer. Mais je propose qu'on foute le camp d'ici tout de suite!

_homme1: ok, vite!

_homme3: et les voitures? on va pas les laisser ici quand même!

_homme1: on se casse c'est tout!

_homme3: écoute moi bien! on a volé ces voitures pendant des mois, on va pas toutes les laisser parce qu'on risque de se faire chopper!

_homme1: écoute, on a plus le temps là!

_homme3: prenons les 3 plus belles alors!

_homme2: vous savez ce qu'on va faire? on va toutes les planquer dans un coin pas loin! on garde les 2 plus belles. 3, ça fera trop, et on sera trop visible avec!

_homme3 ok ça me va

_homme1: ça sera trop long, on prends les 2 plus belles et on se casse, le reste basta!

Sirènes de polices se font entendre

_homme1: mer** les flics!

_homme2: pas le temps de planquer les caisse les gars! on se tire, st tout!

Ils s'en vont par l'arrière du bâtiment. Les policiers arrivent. Semir, André et Kléber sont sur le trajet.

_Semir: André, tu pourrais me passer une de tes armes?

_Kleber: hors de question! vous en congés, je vous me rappelle. Vous n'avez même pas votre carte!

_Semir: passez moi votre portable!... Allô, chef, c'est Semir. J'ai été kidnappé et je me suis échappé. Est ce que vous pourriez dire au chef de la police d'ici de me passer une rame?

_Angealbert: oui, passez le moi

_Kléber: allô? êtes vous le chef de monsieur Gerkhan?

_Angealbert: oui, la chef, je vous prie. Je vous demande de lui passer une arme, il est très bon tireur. Repassez le moi

_Semir: oui, qu'y a t il?

_Angealbert: pourriez vous m'expliquer en détaille ce qu'il s'est passé?

Au même moment, 2 voitures de marque sportives et d'1 vitesse relativement bonne leur barre la route, en roulant à contre sens. Il les dépasse, à environs 200 km/h.

_Semir: waou! mais ils sont fou! Chef, je vous expliquerai après!

Le téléphone, encore dans la main de Semir, sonne. C'est les policier

_policier: chef, ils ont filés à bord de 2 voitures de marques sportives, elle étaient rapides!

_Semir: ok, on y va! Kléber, laissez moi le volant!

_Klebert: quoi? mais c'est ma voiture!

_Semir: oui, mais je doute que vous soyez meilleur conducteur que moi! aller, à l'arrière!

Semir prend le volant. Klebert, qui était à présent à l'arrière, ne paraissait pas contant. André change de place, et se met aussi à l'avant, aux côtés de Semir.

_André: cette voiture n'est pas assez rapide!

_Semir: ce n'est pas la vitesse qui comptera pour les rattraper, il suffit d'être bon conducteur, et que les autres ne le soient pas! Mais le problème, c'est que le type que j'avais poursuivit, avant d'être attrapé, il conduisait bien!

_André: j'aime bien ce que tu viens de dire!

_Semir: c'est marrant, mais c'est toi qui me l'avait appris!

La course poursuite continue, Semir accélère, mais les 2 véhicules sont encore loin. La  voiture de Kleber ne dépassait pas les 240km/h, celles des voleurs étaient à présent à 280km/h. Semir ne pouvait plus compter que sur le maladroitement des conducteurs...

 
Ils arrivent vers l'autoroute. Semir essaie de rattraper les 2 voitures, mais elles prennent trop d'avance. Semir se fait rapidement distancer. Mais au loin, soudain, les 3 policiers voient une voiture qui vole. Puis 5, 7 voitures sont dans les aires. Une huitième, qui était celle de l'un des fuyards. Semir ne freine pas, et se rend sur les lieux. C'est un pure carnage. Il n'y avait pas que 8 voitures accidentées, mais au moins 20.

_Semir: Klebert,  qu'est ce que vous attendez? Prévenez les secours!

_Klebert: eu...oui...

Klebert n'avait pas l'air de se préoccuper de l'accident en lui même, mais avait l'air d'être dégoûté.

Ils reviennent dans le hagard, où les policiers commençaient à rechercher des indices. Ils trouvent les voitures volées. Semir avait l'air perturbé. Il regardait toutes les voitures.

_Semir: ho non! ma voiture! regarde ce que vous en avez fait! Ses pneus sont en lambeaux!

_André: excuse moi Semir. Je t'en rachèterai après

_Semir: non, ce sera à ces guignols de m'en rachèteront.

_Semir: Mr Klebert, ça n'a pas l'air de vous intéresser plus que ça!

_Klebert: oh, si si... c'est juste que...

_Semir: juste que quoi?


_Klebert: non rien...

Semir se pose des questions sur Klebert. Il n'a pas l'air d'être intéressé par le métier. Il a l'air de se moquer de l'avenir des personnes en danger.

_André: bon, il nous faut trouver les derniers voleurs. Cherchez des indices!

_Semir: j'en reviens pas, sa voiture était lente! comment voulez vous attraper les fuyards avec ça? Nous au moins, on en a des rapides!

_André: c'est Klebert qui gère tout ça. Mais c'est vrai qu'il pourrait faire des efforts niveaux vitesse

_Semir: j'ai l'impression qu'il ne cherche pas à arrêter les malfrats...

 
_André : oui, j’en ai l’impression aussi…
 
Deux jours passent. Semir essaie de faire récupérer la mémoire à André. Il ne se souvient que de quelques trucs, partiellement, et qui remontent à loin. Semir lui raconte leurs aventures. Rien à faire.
 
_André : dis voir, pour revenir à notre enquête,  je repensais à un truc : Klebert néglige cette affaire depuis le commencement. Avant, il asseyait quand même de faire un effort
 
_Semir : tu crois que Klebert a quelque chose à voir dans cette affaire?
 
_André : oui. Il ne fait rien! Il ne bouge pas le petit doigt pour faire avancer cette histoire
 
_Semir : oui… c’est vrai
 
_André : et si on allait lui poser quelques questions? On ne sait jamais ?
 
_Semir : oui, mais il risque de se douter de quelque chose…
 
_André : oui, mais si on reste dans des sujets vagues, comme par exemple, toi qui veux savoir l’histoire de ce type.
 
_Semir : arrête, je ne suis pas de ce genre !
 
_André : oui, mais lui ne le sait pas !
 
_Semir : oui, d’accord , mais si je me montre ridicule, tu m’aides, ok ?
 
_André : oui Semir
 
Andréa vient de la cuisine, et leurs apporte un plat :
 
_Andréa : et voilà pour ces messieurs
 
_Semir : merci chérie
 
_André : merci…eu… Andréa
 
Après avoir mangé, ils se rendent au commissariat de Klebert.
 
_Semir : bonjour monsieur Klebert. Dites, j’ai une idée pour aider André à retrouver la mémoire…eu… c’est un truc qu’un docteur américain a testé et ça marchait sur son patient. Il s’agit de me donner vos méthodes, je les compareraient à celles de ma chef, et vu qu’elle était dur avec André, peut être qu’il se souviendra es chocs qu’elle a pu lui causer.
 
_Klebert : eu…oui… j’aime bien m’investir à fond dans mes enquêtes… j’en ai résolu un tas… eu…ça vous va ?
 
_Semir : oui, et j’aimerai savoir pourquoi vous survolez cette affaire de vols de voitures.
 
_Klebert : on a un tas d’autres affaires comme des meurtres et viols…
 
_Semir ok…mais ça dur déjà depuis quelques moi cette histoire. Ne me dites pas que les autres sont si compliquées que ça ! chez nous on les résous en une semaine au…
 
_Klebert : mais vous essayez de faire quoi là ?
 
_Semir : oh mais moi rien !
 
_Klebert : je suis à fond dans cette enquête ! vous êtes en vacances, et n’êtes pas de ce service ! vous n’avez rien à me dire !
 
_Semir : ok ok, je  vais. Merci pour votre aide!
 
André était derrière la porte, et était entrain d’enregistrer ce que disait Klebert. Ils s’en vont
 
_André : on n’en tirera pas grand chose
 
_Semir : non, mais je pense qu’il a quelque chose à voir dans cette affaire. Il s’est énervé quand je lui ai dit qu’il n’était pas dans cette enquête. Je suis sur que c’est l’un des leur ou un truc dans le genre.
 
En sortant du commissariat, André dit :
 
_André : hé mais attend ! l’interrogatoire du gars qu’on avait choppé après son accident, c’est dans une heure !
 
_Semir : je ne pense pas que Klebert voudra que j ‘y participe. Il dira que je suis en vacances. Je me demande s’il n’a pas peur de moi.
 
_André : c’est possible ! tu te met à fond dans les enquêtes, d’après  ce que j’ai vu !
 
_Semir : tu peux essayer de savoir ce qu’il va dire. Ca pourrait être intéressant
 
_André : pas de problèmes
 
Ils se quittent devant le parking du commissariat. Semir va rejoindre Andréa et sa fille. André, quand à lui, va parler à Klebert, pour assister à l’interrogatoire.
 
_André : Chef, je voudrais pouvoir assister à l’interrogatoire
 
_Klebert : non, je suis désolé, mais non. Vous êtes trop proche de ce Semir Gerkhan.
 
_André : mais e ne me souviens même pas de lui ! qu’est ce qui me prouve qu’on se connaît vraiment ? non, franchement, ce type, je le sens pas du tout !
 
_Klebert : en effet, comme vous en parlez… on dirait que vous vous en moquez…
 
_André : s’il vous plait, je vous rappelle que je suis dans l’affaire ! ce serait normal que de me laisser faire cet interrogatoire !
 
_Klebert : c’est d’accord, allez y !
 
_André : merci
 
Il se rend dans la petite pièce du commissariat qui sert de pièce pour l’interrogatoire.
 
_André : salut…eu…Max Schneider…Alors, qu’est ce que tu as de beau à me raconter ?
 
_Max(homme3) : moi, je n’étais pas pour faire ce trafic…
 
_André : tu te fous de moi ?
 
_Max : non ! je…
 
_André : quoi ? qu’est ce qu’il y a ?
 
_Max : c’est Alphonso et Rainer…ils m’ont kidnappés ma petite sœur…
 
_André :tu te fous vraiment de moi ? tu crois que je vais gober cette histoire ? Si t fais ça, c’est pour te libérer et faire plonger tes potes !!!
 
_Max : mais non ! c’est vrai !
 
_André : et quand était ce ?
 
_Max c’était il y a 2 mois…ils avaient besoins de l’aide de quelqu’1. Alors ils ont été chercher quelqu’1 qui avait déjà un casier judiciaire
 
_André :tu les connaissaient avant alors ?
 
_Max : non, ils m’étaient inconnus… un soir, ma sœur avait rendez vous avec un type qu’elle avait rencontré deux jours au par avant. Vers 1 heure du matin, mon portable a sonné. Lorsque j’ai répondu, un homme avec une voix bizarre, sûrement déformée m’a répondu. Il m’a dit qu’il avait ma sœur. Il la retenait prisonnière…
 
_André : attend, c’est pas logique… tu veux dire que ces 2 gars ne te connaissaient pas ?
 
_Max : non
 
_André : c’est impossible…l’un d’eux est flic ?
 
_Max : non, ni Alphonso, ni Rainer…
 
_André : c’est impossible. Pour savoir si quelqu’un a déjà eu a faire avec la police, il faut soit connaître la personne, soit avoir la possibilité d’avoir recours aux documents de la police. Pour ça, il faut être de la police… a moins que…
 
_Max : à moins que quoi ?
 
_André : es tu sûr qu’il n’y ai que vous 3 dans cette histoire ?
 
_Max : mais tu étais avec nous non ?
 
_André : oui mais je recevais les ordres du boss sans savoir qui c’était, et je suis sur que vous, vous savez qui c’est
 
_Max : oui…mais…
 
_André : parles ! qu’est ce que t’attend !
 
_Max : j’ai peur que si je parle, ils tuent Axelle…
 
_André : ils ne la tueront pas, ils ne sauront pas !
 
_Max : si je vous le dis… vous ne me croirez pas…
 
_André : vas y accouche !
 
_Max : c’est…Klebert, votre chef…
 
André était étonné par la réponse, bien qu’il avait des soupçons sur lui avec Semir…
 
Il va voir Semir, après l’interrogatoire.
 
_André : Semir, c’est mal barré…
 
_Semir : quoi ? que se passe t il ?
 
__André : le type que j’ai interrogé, il m’a dit que sa sœur c’était faite kidnappée, et que les ravisseurs sont ses complices. S’ils apprennent que Max a parlé, ils vont tuer sa sœur…
 
_Semir : et où est le problème ? il suffit de les attraper dès le premier coup
 
_André : oui, sauf que leur chef, je l’ignorait, mais c’est Klebert. Hors, je dois lui faire un rapport de ce que m’a dit Max. On a même enregistré ce qu’il a dit.
 
_Semir :ah oui, en effet, c’est ennuyeux…
 
_André : bon, il faut que j’y retourne…
 
_Semir : bonne chance
 
_André : merci…j’inventerai quelque chose sur le trajet…
 
_Semir : oui, et cache l’enregistrement
 
André s ‘en va. S’arrête dans un magasin, et achète une cassette, de la même marque que celle utilisée pour l’interrogatoire. Il revient au commissariat.
 
_Klebert : ah vous voilà enfin ! Alors ? a t il parlé de quelque chose ?
 
_André : oui, il dit qu’il est coupable, et que ces amis sont cachés dans un endroit secret. C’est pour ça qu’il les suivait, lors de la fuite…
 
_Klebert : et l’enregistrement ?
 
_André : en fait, j’avais soif, et j’ai été chercher un café dans la supérette en ville. Et en sortant, 3 gars m’ont agressés. On s’est battu, et je leur ai mis une bonne rouste , mais ont cassé la cassette, ainsi que d’autres objets… tenez regardez :
 
Il lui montre la cassette, en morceau
 
_Klebert : quoi ?! vous vous fichez de moi ?
 
_André (d’un air incompris) : mais non, pourquoi allez vous penser ça?
 
_Klebert : pourquoi n’avez vous pas gardé la cassette dans un lieu sur avant de partir boire votre café ?
 
_André : c’est que j’avais extrêmement soif, et ça urgeait…
 
_Klebert : bon aller, filez !
 
André s ‘en va…Klebert attend que celui ci soit suffisamment loin pour rentrer dans son bureau. Il sort un portable


Revenir en haut
MSN
cobraju.11
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 10 Avr 2008, 14:48    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

SUPERRR j'adore, vivement la suite !!


Revenir en haut
gédéononline
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 10 Avr 2008, 15:33    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

superbe !! ouais, vivement la suite !


Revenir en haut
yoyo
10 000 messages
10 000 messages

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2008
Messages: 24 654
Localisation: Lorraine
08/01/1992
Acteur préféré: Erdogan Atalay
Point(s): 2 318

MessagePosté le: Ven 11 Avr 2008, 15:49    Sujet du message: Vacances Répondre en citant

merci pour les compliments!!

_Klebert : oui…Rainer ? c’est Klebert, où êtes vous ?

_Rainer(homme 2) : salut Klebert, on est dans l’entrepôt, ou plutôt, dans les bois, autour de l’entrepôt. Et Max, il est où ?

_Klebert : Ha lui… je vais pas tarder à le descendre. Faites en de même pour sa sœur !

_Rainer : c’est bien compris… je demande à Alphonso d’y aller

Alphonso sort prudemment de leur cachette. Il prend la voiture, et se dirige vers le lieu où la fille est séquestrée. Rainer, lui, reste dans son coin. Klebert était contant. Il avait hâte de pouvoir punir l’homme qui l’avait trahit. André se dirige chez Semir. Il va lui raconter la suite des évènements. Klebert vas se procurer chez un vendeur de produits louche un venin.

_Klebert : salut, tu me passe le A10 s’il te plait ?

_vendeur : oui…ça te fera 1200…

_Klebert : tenez…et n’oubliez pas, tu ne dis rien, et moi non plus. Tu serais mal barré sinon !

_Vendeur : oui, oui, je sais…

Klebert s’en va, content de son achat.

Alphonso arrive dans une sorte de bunker. Il parcours des chemins, un vrai labyrinthe. Il déplace des poutres, qui faisaient croire à un chemin condamné. Il arrive dans une pièce. Axelle, la sœur de Max, se trouvait là. Les yeux bandés. Elle avait les mains liées, et était mal en poing. Alphonso s’approche d’elle.

_Alphonso : salut ma belle ! comment ça va ?

André arrive chez Semir. Lorsqu’il sonne à la porte, c’est Andréa qui vient lui ouvrir.

_André : salut…Andréa, c’est ça ?

_Andréa : oui, salut André ! la mémoire, c’est toujours pas ça…

_André : je pourrais parler à Semir s’il te plait ?

_Andréa : oui, bien sur, entre !

Il entre et voit Semir, sur le canapé, avec sa fille dans ses bras. Il jouait avec elle. (Si c’est pas un bon papa !)

_André : eu…Semir ?Tu peux venir s’il te plait ?

_Semir : ah ! André…salut.

_André : j’ai inventé un truc pour Klebert, mais j’ai peur…

_Semir : tu crois qu’il se doute de quelque chose ?

_André : c’est très probable.  Quand je lui ai dit ce qui était arrivé à la cassette, il ‘a pas gueulé comme il fait d’habitude…j’ai peur… je crois que j’ai fait une bourde !

_Semir : on ne peut rien faire. On a aucune preuve, mis à part le témoignage de Max…

_André : c’est trop léger comme preuve…

_Semir : il nous faudrait quelque chose…

_André : je pourrai essayer de le faire avouer, mais c’est à nos risques et périls…

_Semir : oui, c’est trop dangereux…

_André : on est dans un mur…

_Semir : André, on a pas le choix… on y vas de front. André, on prend le risque. Je vais le faire avouer !

                       
_André : attend moi, Semir, il va falloir qu’on le garde quelque part et qu’il ne s’enfuie pas.

_Semir : oui, mais ça me gène un peu de devoir séquestrer quelqu’un…

_André : je te comprends… Mais on a pas le choix… c’est la vie d’1 innocente qui est en jeu…

Ils se rendent au commissariat. Semir arrive cers le bureau de Klebert d’1 pas décidé. André est derrière Semir.

_Semir : salut Klebert, comment ça va ?

_Klebert : mais… qu’est ce qui vous prend ?

_Semir : j’ai quelques petites questions à vous poser, ça ne vous dérange pas j’espère ?

_Klebert : mais…sur quoi ? et je ne vous ai pas donné mon autorisation pour rentrer !

Semir pose une cassette sur le bureau de Klebert.

_Semir : tenez. Voici la cassette de ce qu’à dis Max Schneider.

_Klebert : mais, je croyais qu’elle était perdue !

_André : et non, vous comprendrez pourquoi j’ai du la cacher, et inventer une histoire…

Après avoir écouté la cassette, Klebert ne se sent pas très bien

_Klebert : je…vous n’allez pas croire cet idiot quand même ?

_André : je ne sait pas, mais en tout cas, ça colle. Ca expliquerait pas mal de truc, comme le pourquoi vous ne vous investissez pas dans l’affaire !

_Klebert : mais vos êtes complètement fou !

_Semir : alors pourquoi vous énervez vous comme ça  dès qu’on dis que vous ne faites rien pour cette enquête ?

_Klebert : je… mais…

_André : Semir, suis moi, j’ai à te parler.

Il sortent de la pièce. Ferment la porte vitrée derrière eux :

_André : pour moi, y a pas un doute, il est complice dans cette affaire

_Semir : oui, je le pense aussi, mais comment lui faire avouer ?

_André : je ne sais…

Il n’eut pas fini sa phrase, que Klebert s’échappe, en ouvrant la fenêtre de sa salle.

_Semir : mer**, j’avais oublié la fenêtre !

Comme ce n’était pas très haut, Semir saute et se met à poursuivre Klebert. André descend les escaliers, et va chercher sa voiture. Semir, qui a mal atterri, se fait vite devancer. André arrive et prend Semir au passage. Mais ils ont perdu la trace de Klebert. Lorsque derrière eux, un 4X4 casse la porte du garage où était entreposé les véhicules qui étaient gardés pour les grandes occasions. André freine, et fait demi tour. Les 2 véhicules sortent de la zone du commissariat, et arrivent vers l’autoroute. Heureusement, il y avait peu de circulation à cette heure ci.
 Les quelques voitures qui sont là, obligent les 2 véhiculent à slalomer entre celles ci. Klebert prend la sortie d’autoroute, qui le conduis vers les bois. Un petit chemin de forêt apparaît, au loin.

_Semir : ça va être juste !

_André : ça passera !

Les 2 voitures passent tout juste. Le chemin, dans le bois, était chaotique.

_Semir : faut le choper !

_André : oui je sais bien, mais je commence à me sentir mal…

La voiture de Klebert  se mis à tourner.

_André : oh mer** !!!

La voiture d’André tourne tout juste.

_Semir : mais il connais cette forêt comme sa poche ma parole !

_André : oui, faut croire !

Ils continuent à le poursuivre, mais Klebert est très sur de lui dans sa conduite. Mais une bûche est sur le sentier. Klebert ne peut ni l’éviter, ni freiner. Il la prend de plein fouet, et la voiture fait un superbe vol plané, et se termine contre un tronc d’arbre. André et  Semir sortent précipité de la voiture. Semir le sort de son véhicule. Il avait la tête couverte de sang.

_André : il est mort ?

_Semir : non, juste sonné. Je crois qu’il pourra nous être d’une très grande aide encore !

Ils attendirent quelques minutes. Klebert repris ses esprits…

_Klebert : aie…vous avez appelés les secours ?

_André : non, pas encore. J’attends que tu nous raconte ta petite histoire…

_Klebert : mais vous êtes…fou… appelez les tout de suite ! Ou si non, je ne manquerai pas de vous mettre un procès pour meurtre avec préméditation…

_André : et bien tiens…. C’est la meilleure… Si on ne te porte pas secours assez vite, tu va mourir. Il nous suffira de te remettre dans ta voiture et ce sera fini !

_Klebert : enfoiré !

_Semir : aller ! donne nous tes infos !

_Klebert : je ne sais rien !

_André : mais oui, c’est ça, et tu t’es enfuis par ce que t’as vu un fantôme ?

_Klebert : mais non…juste que vous en me croyez pas

_Semir :aller, raconte nous tout !

_Klebert : et qu’est ce qui me prouve que vous allez appeler les secours après ?

_André : je pose mon portable à côté de toi. Pas d’entourloupe !

_Klebert : ok, on a enlevé la sœur de Max…o, on fait chanter Max, qu’est ce que vous voulez de plus ?

_Semir : que tu nous dise où est sa sœur !

_Klebert : je peux vous y mener…

_André : et tes hommes ?

_Klebert :  ils ont une seconde planque…

_André : et c’est où ?

_Klebert : la planque de mes hommes se trouve à la sortie de l’autoroute, vers le kilomètre 21… Là où est séquestrée la petite Schneider, c’est dans un bunker, dans cette forêt… Vous pouvez appeler les urgences maintenant ?

_André : non, maintenant, tu vas nous y mener. On veut retrouver Axelle.

_Klebert : enfoiré…

_Semir : aller ! si tu nous adit la vérité, on te laisse aux urgences tout de suite après !

Ils montent dans la voiture, et s’en vont. Ils repartent sur leur pas, et arrivent 10 minutes plus tard au bunker.

_Semir : tu passe devant !

Ils avancent dans les couloirs sinistres. Il y a des poutres de bois qui jonchaient le sol.

_Klebert : je ne comprends pas, ces planches devraient être repliées, pour faire croire que l’on ne peut aller plus loin…

_André : alors restons sur nos gardes.

Ils sortent leurs armes. Ils avancent encore plus prudemment. Ils arrivent bientôt sur une salle. Ils virent un homme entrain de violer une fille. Semir et André arrivent tout de suite

_Semir : lâche cette fille tout de suite !

_André : retire tes salles pattes d’elle !

L’homme leur obéit. La fille n’allait pas bien.

_André : êtes vous la sœur de Max Schneider ?

_Axelle : oui…

_Semir : bon, au moins, on l’a retrouvé. Mais ce fumier…

Entre temps, les secours et la police étaient arrivés.

_André : tu avais oublié de nous dire que vous l’aviez enlevée pour la violer, sal*** !

_Klebert : je ne savait pas qu’ils allaient prendre du bon temps avec cette charment jeune fille… c’est tout…

_Semir : ça suffit comme ça ! virez les tout de suite ! je ne veux plus voir leurs têtes de porc !

Klebert est envoyé aux urgences, ainsi qu’Axelle, pour vérifier qu’elle n’avait rien.

Semir et André passent Alphonso à l’interrogatoire.

_Semir : alors fumier, on se met à violer les jeunes filles maintenant ? Déjà vol de voiture, sans oublier insulte à agents et coup et blessures antérieurement !

_Alphonso : j’allait la buter de toute fonçons… et comme je ne suis pas nécro…

_André : ta gueule salle enfoiré ! t’as pas honte ! tu ne t’imagines pas ce qu’elle a pu ressentir ? Mer** elle était encore en vie quand tu lui as fait ça !

_Alphonso : hé hé… c’est ça qui était amusant !

_Semir : bon, André, restons calme, ça ne sert à rien. Maintenant écoute moi bien ! tu as intérêt à nous dire  où se trouve ton petit copain !

_Alphonso :je ne sais pas….vu que je ne suis pas rentré depuis des heures, il va s’inquiéter et va se tirer !

_Semir : mer** ! il faut pas le perdre !
_André : Semir, par devant. Toi, Alphonso, tu viens avec nous

Semir attend André devant le poste, et s’en vont.

_Alphonso : on s’est caché dans l’arrière de la forêt…

_Semir : quoi ? mais on y était ! mer**, on a perdu du temps !

_Alphonso : et vous continuez… ça m’étonnerai que vous le trouveriez. Il doit être parti.

_André : on verra bien.

Arrivés sur le site, Semir et André Sortent de la voiture, et dégainent leurs armes. Ils se tiennent prêt à agir. Ils entrent dans la pièce principal.


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:58    Sujet du message: Vacances



Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Alerte Cobra : Fanclub Français : Le forum de la communauté des fans Français Index du Forum » Le coin détente » Fanfics Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001- 2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Styles Database
Traduction par : phpBB-fr.com